23 mai 2010

L' EAU DE L' ARIEGE

*****

Avant de prendre la route du SUD, notre ami François nous a installé 2 porte-cannes à bord du TIEPAKAP. Nous nous sommes promis de ne pas rentrer du Maroc sans avoir pris un sar, une dorade ou un loup en souvenir de notre père André. Coucou Papa.

Pour poser un porte-canne, il faut veiller à l'aisance des mouvements de la pagayeuse. Merci François. Nous avons déjà pêché un premier poisson, sans canne, un mulet qui a sauté du canal d'Aigues-Mortes entre les jambes du captain, lors de notre première sortie. Un heureux présage qui devrait attirer d'autres prises à bord.

Pour hisser le TIEPAKAP ou le déposer du toit du KARTIESUD, il a suffi d'installer une plaque métallique en haut de l'échelle. Ce dispositif permet de fixer sans contrainte les roues amovibles du KAYAK. Merci Yves pour la fabrication de la plaque.

Grâce à cette petite trouvaille, le captain peut hisser seul son esquif sur le toit du camping-car, tandis que sa lieutenante prend ces images fleuries au bord de l'Ariège. Il ne reste plus qu'à rejoindre le cours de la rivière en tirant le TIEPAKAP comme son caddie à HyperU.

Appareillage imminent. Avant les eaux du Tage, du Sebou et du Bouregreg, on peaufine encore les réglages à bord du TIEPAKAP sur les eaux encore fraîches de l'Ariège. Tout est passé en revue : gilets de sécurité, voile, pagaies, paddle, gouverne, sacs étanches...

Quand on ne rame plus, quand on ne pédale plus, on repose bras et tongues et c'est au tour de la petite voile de bosser...

Voilà le TIEPAKAP fin prêt à affronter toutes les eaux de France, de Navarre et d'ailleurs. On boit un petit verre de RIOJA crianza 2006, un nectar. Ca sent déjà bon l'Espagne. Demain, on vous emmène sur les vestiges de la neige du côté de l'étang de l'HERS et du col d'Agnès.

Rioja 2006, on boit un petit coup à votre santé.

ThierryKarine

***

*

Posté par chiloedream15 à 18:53 - Permalien [#]